Vladimir Poutine répond aux questions des Russes

arton38883-2853f

Les vrais « dialogues citoyens »

Pendant que François Hollande faisait un bide sur France 2, le président russe Vladimir Poutine répondait jeudi 14 avril 2016 aux questions de la population de Russie dans le cadre de son rendez-vous annuel avec les citoyens. Plusieurs millions de questions lui ont été envoyées par SMS, téléphone ou via les réseaux sociaux.

Extrait :

Image de prévisualisation YouTube

 

L’émission en entier :

Image de prévisualisation YouTube

 

Pour ceux qui aiment se faire mal :

Image de prévisualisation YouTube

 

Résumé de l’intervention de Vladimir Poutine

 

Le président russe a tenu sa 14e séance annuelle de questions-réponses et répondu à plus de 50 questions posées par ses concitoyens sur les 2 millions reçues en 3h40. Chacun a pu poser sa question au président, même les enfants.

 

Si on veut coopérer, on doit respecter ses partenaires, y compris la Russie

Les relations entre les États-Unis et la Russie ne pouvaient pas être passées sous silence. Vu les derniers événements sur la scène internationale où Washington se montre à la fois favorable et hostile à la Russie – les États-Unis reconnaissent la nécessité des frappes russes en Syrie mais parlent d’une menace russe « accrue » en Europe –, beaucoup de Russes ont demandé à leur président d’expliquer sa politique extérieure.

« Nous avons eu des moments, dans notre histoire commune, où les Etats-Unis et la Russie coopéraient bien, notamment dans la lutte contre le terrorisme et sur le programme nucléaire en Iran. […] Mais si les États-Unis ne cessent pas de parler de leur prédominance, on n’arrivera à rien. Il faut qu’ils respectent leurs partenaires, y compris la Russie », a précisé le président russe.

Lire la suite de l’article sur francais.rt.com

 

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Share

Une réflexion sur “ Vladimir Poutine répond aux questions des Russes ”

  1. Nos anciens ne pouvaient pas savoir
    Mises à jour du 14 janvier 2016
    Rêve de fin juin 2006
    Un être humain, homme ou femme, revêtu d’une tunique enfilée par le haut, l’enveloppant totalement, y compris la tête non visible.
    Des individus munis d’épées, lui ont donné d’abord des coups hésitants, puis s’enhardissant, plus nombreux dans le corps, suivis d’un coup puis d’un deuxième dans le visage. Le sang coulait, l’être gémissait.
    Je me suis réveillé aussitôt, il faisait jour, en ayant bien en tête cet acte horrible. Il était nécessaire et important que je m’en souvienne, que je comprenne la signification du message, importante au-delà de moi-même.
    Commentaire rédigé après quelques jours de réflexions, hypothèse :
    Cet être anonyme, pouvant appartenir à n’importe quel sexe, race, origine, représente pour moi l’humanité martyrisée, en cours accéléré de destruction, sous la conduite des tenants du système capitaliste, dominants de plus en plus ouvertement et globalement l’humanité pour le Pire.
    Cet être au visage caché et gémissant, représente ce qui se généralise dans le monde, qui apparaît quotidiennement autour de soi et vis à vis de soi : les gens en nombre croissant, redoutent les coups divers et répétés qui finissent par atteindre chacun de plus en plus, rapidement, fortement et gravement.
    Ils se plaignent, redoutent le Pire avec raison, ils gémissent toujours plus nombreux, mais ils ne voient pas encore d’où les coups proviennent vraiment, et encore moins, même l’amorce des solutions pourtant existantes, possibles, nécessaires, indispensables, urgentes, même si elles sont forcément complexes !
    ——————————————————
    Il était impossible pour nos prédécesseurs, d’avoir une idée suffisamment précise, de la société qui allait leur succéder.
    Comment auraient-ils pu imaginer, la rapidité avec laquelle ont été accélérées les connaissances nouvelles et la science, leur portée, et surtout leur dévoiement pour le pire, à l’égard des populations et de bien des espèces, par des êtres maléfiques, les tenants du capitalisme, qui sont accompagnés par une multitude, par tant d’arrosés à courte vue, qui se croient à tort hors d’atteinte, par tant d’individus et de populations, en France et dans le monde, achetés*, manipulés et formatés !
    * Une immense réserve de proies, victimes et chair à canon potentielle pour le terrorisme, résulte de la grande misère, partout engendrée par le capitalisme, qui fait d’une pierre deux coups, ses sergents recruteurs–formateurs-armateurs, appartiennent à une branche paticulière, de services très spéciaux !

    Nos anciens ne pouvaient pas plus pressentir, que des esprits vénaux et pervers, mettraient en œuvre, ce que d’autres* ont strictement accompagnés, et qu’ils ont appelé La révolution verte, dans le but d’abuser la population, alors qu’il s’agit de crimes majeurs, commis à l’encontre de l’humanité : A partir des années 1960, les assassins ont décidé (sans rencontrer d’obstacle), d’utiliser dans le monde entier, des engrais chimiques dans les terres cultivées, lesquels, imposant un emploi croissant de pesticides, ont détruit pour l’essentiel, la vie souterraine, pourtant source naturelle de la fertilité* ! Depuis, les populations sont soumises à des produits agricoles de plus en plus nocifs pour la santé, auxquels s’ajoute leur soumission aux pollutions de tous ordres, en constante augmentation*!
    Aussi longtemps que les peuples ne seront pas parvenus à mettre le holà et à changer de fond en comble la société, le capitalisme ira aussi loin dans l’’horreur, qu’’il en a expérience et pratique : Par exemple, les graines de soja OGM (Organisme Génétiquement Modifié), résistantes de ce fait au roundup, sont soumises à cet herbicide, pourtant reconnu pour être source de cancers ! Ce soja contaminé, consommé nature, ou transformé en biscuits, lait, etc., est un aliment dangereux ; mis à disposition, il contribue à l’élimination de ceux qui le consomment : humains et animaux ! Remarque : Les êtres humains consomment non seulement ce soja empoissonné, mais également des animaux, eux-mêmes soumis au roundup ! Résultat : Les gros producteurs de soja et les industriels de l’agro-alimentaire se font du fric en assurant des bakchichs, dans ce cas, par exemple, aux cancérologues et aux entreprises funéraires, tout en participant à détruire des populations, considérées en surnombre dans l’optique dite libérale !
    Pour en savoir plus, on peut mettre dans le moteur Google : « les vidéos de Claude et Lydia Bourguignon »

    Rappelons un autre crime majeur commis par le capitalisme. Il a eu la caution de la totalité du panel politique existant. Commis par l’Etat français, comme par la plupart des Etats dans le monde, quels qu’aient été et sont les nuisibles en place, il s’inscrit dans l’objectif du Nouvel dit Ordre Mondial, entre autres forfaitures, dans la continuité aggravée de de la condamnable et criminelle révolution dite verte : Il s’agit, programmée et engagée depuis les années 1960, de la désertification autoritaire et largement accompagnée des campagnes, pour un regroupement des populations dans les villes et les mégapoles. Les populations les plus démunies, plongées dans des difficultés majeures et croissantes de tous ordres, sont refoulées dans les banlieues ! Tant de forfaitures, ont engendré un mal vivre, sans cesse aggravé de la population, et un marasme croissant de la société. La désertification des campagnes, doit-être également comprise, dans le cadre d’une compétitivité mondiale, dont le but est l’enrichissement de toujours les mêmes catégories, en appauvrissant les populations des pays producteurs et acheteurs. Les négociants se procurent, au moindre coût recherché sur le marché mondial, des produits agricoles***, d’élevages y compris, nocifs pour la santé, pour causes de la révolution dite verte, des productions OGM…
    Comme dans la plupart des autres domaines, la production agricole et animalière en France et largement dans le monde, a été et elle continue à être systématiquement saccagée ! Sans le moindre respect pour les animaux, pour la nature, pour la vie des espèces dont la nôtre !
    A l’heure actuelle, le suicide pratiquement quotidien d’un producteur de lait, ne fait pas pour autant la moindre vague…
    ** Même pour ceux qui en ont encore les moyens, le bio ne peut qu’être de moins en moins réel, dans le contexte mondial d’une planète, soumise depuis des dizaines d’années à de de graves et croissantes pollutions de tous ordres !
    D’autres part, si certains peuvent consommer ce qu’ils pensent être du bio, les autres sont forcément soumis à des produits produits dangereux pour la santé. Les criminels exploiteurs destructeurs, des ressources de la planète et de la vie, savent aussi culpabiliser leurs victimes, ils disposent pour ça des médias à leurs ordres!

    *** Bien au-delà des productions agricoles, la compétitivité actuelle, associée au progrès des connaissances totalement dévoyées par le capitalisme, conduit partout, à accélérer et à accroitre le chômage* et l’exploitation renforcée* des populations, soit leur appauvrissement : * Le capital résulte du chômage et du travail volé.
    Cette situation exige sans plus d’attente, l’organisation mondiale des populations, qui doit avoir pour objectif un combat, afin :
    1 – d’en finir avec le capitalisme, soit en conséquence avec le terrorisme qui n’émane que de lui,
    2 – et d’édifier conjointement une toute autre société !

    Si le nombre des milliardaires a doublé en neuf années dans le monde, partout les peuples, sont surexploités et appauvris, y compris détruits en masse croissante de mille manières. Tous les processus du travail, sont étudiés pour utiliser dans tous les cas de moins en moins de main-d’œuvre. Les dégâts de la compétitivité mondiale sous la conduite du capitalisme, a les mêmes buts et conséquences !
    Cette gravissime situation, se traduit dans le monde, par une immense quantité de gens et même de populations entières sans ressource, sans nourriture même ; qui sont forcément déboussolés, immense réserve de pauvres gens, dans laquelle a puisé et puise le capitalisme, génie du mal et de l’horreur, exclusif créateur, armateur et praticien de l’exploitation destruction et du terrorisme, dans toutes leurs variantes !
    Un autre monde, une autre société, frappent à nos portes et nos consciences, avec une force qui deviendra de plus en plus irrésistible !
    * Les partis, les syndicats, les religions y compris, tous dépendent et servent globalement le pouvoir temporel, qui n’est autre que celui du capitalisme ! Revoir par exemple, l’histoire réelle des deux guerres mondiales du 20ième siècle, dont celle des années 1930 40 45 et depuis, et revenir à la situation contemporaine, au présent ! Les plus intéressés, peuvent apprendre ou revoir avec bénéfice, l’histoire du 19ième siècle, reconnue pour avoir été pour la France et d’autres pays, celle pour causes, des révolutions.
    Parfaitement au courant de cette situation pour en être l’essentiel et premier responsable, le capitalisme, a une solution criminelle et machiavélique, qu’il a déjà partiellement de plusieurs manières mise en œuvre*, mais qu’il veut accélérer généraliser, elle consisterait, selon des sources qui se recoupent, à ramener la population mondiale de 7 milliards à un demi-milliard.

    * La révolution dite verte n’a qu’un but, l’enrichissement fabuleux des industriels de l’agroalimentaire et de la chimie, dans TOUS autres domaines, l’objectif recherché est srictement le même !

    Mais les criminels n’en sont pas restés là, depuis les années 1995, ils font procéder largement dans l’atmosphère terrestre, à de massives pulvérisations, toxiques et mortelles, qui sont contenues dans les chemtrails.
    Mettre dans votre moteur Google : « Chemtrails et morgellons »

    Dans ces conditions, la COP 21 n’a été qu’une coûteuse mascarade de plus ! Par ses pollutions thermiques et de tous ordres, le capitalisme a repris et généralisé le travail des nazis, qu’il avait mis alors en selle, et combattu à reculons : Il a transformé l’atmosphère terrestre en une gigantesque chambre à gaz, prélude à un immense four crématoire, de même les eaux et les terres, devenues de dangereuses poubelles, sont pour autant à tout instant, partout de plus en plus dégradées, polluées !
    En conséquence, la seule revendication et application qui vaille, la première urgence vitale toute simple, n’est-elle pas l’exigence populaire impérative, de la reconstitution et du maintien absolu, d’une qualité correcte de l’air, des eaux et des terres ?
    Que faire, comment faire pour y parvenir ?
    Constat et condamnation : Le capitalisme à la recherche permanente du profit pour une minorité, se trouve au pied du mur. Il procède à une fuite accélérée vers le pire dans tous les domaines, en maintenant strictement le cap de l’horreur décrite, et il a lui-même et nul autre, y compris recours au terrorisme dans toutes ses variantes et au fascisme*, il s’agit du FN pour la France !
    * Dans les années 1930 40.., le capitalisme, exploiteur exterminateur des ressources de la planète et la vie, avait fait appel au nazisme et aux fascismes.
    15 années après leur défaite en 1945,- laquelle a été également une défaite pour le capitalisme -, défaite due pour l’essentiel à l’URSS, à son parti bolchevik et aux partis communistes dans le monde, le capitalisme, source de la bête immonde, a pu récidiver, par exemple dans les années 1960, il a mis en œuvre, sa dite Révolution verte, et il a enfoncé le clou de l’horreur, en procédant dans les années 1995 et depuis, aux pulvérisations toxiques et mortelles dans l’atmosphère, et en envisageant de nouveau, son recours au fascisme.
    * Certains font croire, que le dit Occident serait dépassé par la situation. N’est-ce pas voir l’implication totale du capitalisme dans la création et l’utilisation à ses sinistres fins du terrorisme, qui sont la conséquence du niveau de désagrégation tous azimuts, dans laquelle il persiste à plonger le monde ! Etant forcément en toute conscience criminel, anachronique et obsolète, le capitalisme, a outrepassé et au-delà, son temps sur la planète !

    Les anciens ne pouvaient pas prévoir, que le capitalisme engendrerait et généraliserait la pratique du fascisme et du terrorisme, par laquelle il s’empare, accapare exploite et détruit les ressources et la vie ! Ses actes découlent strictement de ce qu’il est, comme résidu de la nature originelle, animale de notre espèce, pardon pour les animaux!

    A quoi les peuples aspirons-nous et sommes-nous prêts ? Après 4 milliards d’années, il nous en resterait encore autant, sommes-nous suffisamment matures et décidés, pour parvenir à faire sauter les obstacles et atteindre l’objectif, largement souhaité n’en doutons pas, de construire un tout autre monde ? Le sujet mérite d’être mis sur la table, pour être examiné correctement et à fond, en toute indépendance, vis-à-vis de ceux qui conduisent le monde à sa fin, à feu et à sang !

    Après réflexion, la situation n’exige-t-elle pas de passer à l’acte, n’en sommes-nous d’ailleurs pas là, au vu de la situation au Moyen-Orient, du fait de la persistance évidente et visible du capitalisme à promouvoir, soutenir, à maintenir et étendre le terrorisme ?

    Les anciens ne pouvaient prévoir bien sûr aussi, l’existence du Marxisme, des Partis communistes (Marx, Engels, Lénine), le rôle essentiel qu’ils ont tenu, entre autres, dans le combat et la défaite du nazisme, des fascismes en général, mis en selle rappelons-le sans cesse, par le capitalisme, le poids qu’ils ont représenté au 20ième siècle, pourquoi et comment le capitalisme est parvenu à les éliminer, etc…

    Il n’a pas été possible de prévoir l’existence et la pesanteur globale à ce point des médias, leur fonction essentiellement de propagande mensongère et de formatage, la surveillance et les écoutes généralisées des groupes et des individus, le puçage des populations, …, la généralisation des rapines coloniales, avec des moyens militaires et de contrôle, de destruction, dont nos contemporains pour la plupart, n’ont qu’une vague idée… En conséquence et parmi tant d’autres forfaitures et horreurs :

    En nombre croissant, les populations actuelles, affluent pour l’essentiel de pays où a sévi et où sévit toujours plus gravement le capitalisme, par sa pratique terroriste incluse. Ces populations chassées des Balkans, de l’Irak, la Libye, la Syrie, l’Afghanistan…., ne sont pas des migrants, ce sont des populations déportées, victimes de nul autre que du capitalisme, de sa rapine coloniale terroriste !

    Parfaitement au courant de cette dramatique situation pour en être l’auteur et le premier responsable, le capitalisme, a une solution. Il l’a expérimentée de différentes manières depuis plusieurs dizaines d’années, sans rencontrer d’obstacles réels. Deux de ses actes criminels – sa dite révolution verte et ses pulvérisations toxiques et mortelles qu’il fait répandre dans l’atmosphère, sont dénoncées dans ce document. Mais il est conduit à accélérer et à généraliser, ce qui constitue, nul autre, que l’extermination de la population de notre planète, avec l’objectif, selon des sources qui se recoupent, de ramener la population mondiale de 7 milliards à un demi-milliard.
    —————————————-
    L’histoire du monde, dont celle de la France, est riche de personnalités de grande valeur, plus ou moins humbles et connues. Ce que ces personnages d’un passé pas tellement éloigné, choisis parmi tant d’autres possibles nous ont transmis, mérite d’être pris en compte et réfléchi. Chacun peut en juger :
    Constatons toujours actuellement sur un plan général, l’accompagnement de la situation par les intellectuels*, qui ont été critiqués dans les années 1960 par Eugène Ionesco, particulièrement dans sa pièce Rhinocéros :
    « Les rues d’une petite cité assoupie dans sa médiocrité, sont tout à coup traversées par la course d’un rhinocéros : en fait il s’agit d’un homme transformé en bête sauvage. La métamorphose va gagner la ville entière. Chaque personnage présente des défauts qui prédisposent à la « rhinocérite » :

    « Egoïsme, vanité, hypocrisie, ambition, goût de la violence et de la domination, fausse logique, abus de lieux communs qui détournent de penser, lâcheté qui conduit à  » comprendre  » le mal, à l’admettre, enfin à l’approuver. »
    Seul à la fin Bérenger reste épargné par la métamorphose, il demeure attaché instinctivement à son humanité, aux valeurs humaines, il refuse de devenir rhinocéros, bien qu’il souffre de solitude et soit, lui aussi, tenté de suivre le mouvement.
    Origine : Mythe à la Kafka, des images obsédantes remontant aux angoisses de l’auteur, devant la contagion de l’idéologie nazie en Roumanie après 1933.
    Mais selon Ionesco, cette pièce, rappelons qu’elle date de 1960, à une portée plus large et vise,  » Les intellectuels qui, depuis une trentaine d’années, ne font que propager les rhinocérites et soutenir les hystéries collectives* dont les peuples entiers deviennent périodiquement la proie… La pièce met aussi en lumière les démissions qui ravalent les individus à l’état de robots.  »
    * NDR Hystéries collectives initiées et entretenues par ceux qui en espèrent les dividendes !

    * Ceci dit, bien des intellectuels ont joué un rôle positif dans l’histoire de l’humanité, retenons-en le message de certains. Comme par exemple, ce qu’a dit Albert Einstein, sur l’avenir de l’humanité.
    :  » Le sort de l’humanité en général sera celui qu’elle méritera « , pour lui,  » Ce ne sont pas ceux qui font le mal qui rendent le monde insupportable, mais ceux qui regardent et laissent faire  »

    Examinons aussi les remarques judicieuses, tout-à-fait d’actualité et pourquoi pas prémonitoires d’André Gide :

     » Le monde ne sera sauvé, s’il doit l’être, que par des insoumis. Sans eux, c’en est fait de notre civilisation, de notre culture, de ce que nous aimons et qui donnait à notre présence sur terre une justification secrète. Ils sont ces insoumis,  » le sel de la terre « et les responsables de Dieu.

    Il a ajouté :  » Je crois à la vertu du petit nombre ; le monde, s’il doit l’être, sera sauvé par quelques-uns  »

    NDR La porte étant ouverte, ces quelques-uns incluront bien sûr des intellectuels, mais surtout en tant qu’individualités ; car la classe capitaliste mise à part, les intellectuels appartiennent majoritairement aux catégories sociales, où nombre parmi elles, espérant encore pouvoir tirer leur épingle du jeu dans le contexte, demeureront un certain temps conservateurs, y compris de l’insupportable et de l’inacceptable, pourtant de plus en plus évidents !
    Mais sur le fond, les deux raisons qui font obstacle au changement de société attendu, souvent encore implicitement par les populations, résident d’une part, dans ce qui s’oppose à la réalisation de la très probable hypothèse d’André Gide, soit que, Si le monde doit-être sauvé, ce sera par quelques-uns1.

    Il est clair d’autre part, que la condition précédente est rendue plus difficile à remplir, dans la mesure où largement dans le monde, les organisations politiques de droite et du gauchisme2, collaborent, en servant pour le Pire les intérêts capitalistes ! En même temps évidemment, elles cherchent à sauver le capitalisme, bien qu’il soit et sera de plus en plus universellement rejeté par les peuples !

    1 – Ces quelques-uns au départ, associés à une avant-garde, dans l’intérêt général, agiront avec les peuples et dans leur intérêt ! Ce qui exige dès maintenant et qui exigera pour l’avenir, une maturité et une autonomie accrues des populations !

    2 – Les organisations politiques populaires conséquentes, sont actuellement, partout pratiquement inexistantes pour avoir été liquidées, par perméabilité et finalement par disparition ou implosion , c’est le cas du PCF.
    En conséquence, sévissent par exemple en France, la droite, l’asocial démagocrassie, leurs variantes, dont les débris du PC, et leurs dites extrêmes* : de « gauche », et par ses pratiques démagogiques, l’extrême droite soit le FN, ou fascisme, lequel banalisé par TOUS, sert de repoussoir et en même temps de roue de secours au panel des criminels.

    Nous assistons à un remake, de la mise en selle, du nazisme, des fascismes, par les racailles de l’époque (hormis le PCF qui alors était debout), homologues des racailles contemporaines !

    Le rouleau compresseur de la 6ième colonne est en marche, télés, radios, presse…, sont mobilisées à 1000% !
    * Dites extrêmes, car en Réalité, nul autre que le capitalisme n’est extrémiste, lequel par les pires moyens, dont le terrorisme dans toutes ses variantes, s’empare et accapare, exploite et détruit les ressources et la vie! Anachronique et obsolète il a et au-delà, outrepassé son temps !

    A son époque, Alfred Jarry avait écrit que les peuples étaient ou seraient toujours battus par l’intelligence, admettons-le pour une part, mais en 2009 (le document actuel reprend et actualise un précédent), au vu du résultat, ne perdons pas une minute, relevons le défi ; une bataille perdue ne préjuge pas qui vaincra finalement !

    * Rappelons que des mouvements parfois, mais rarement désignés terroristes, le sont, en présentant une façade populiste. Ils sont faussement populaires, souvent terroristes, ils se prétendent de telle religion. Ce sont des logistiques, fabriquées de A à Z, et utilisées partout dans le monde par le capitalisme*, lequel accompagné par TOUS, prétend vouloir les combattre, alors qu’il en tire les ficelles pour le pire !

    Citons pour l’église catholique, la Mafia et l’Opus Dei, reconnues comme terrorisme. Elles sont Combattues, à fleuret moucheté. en conséquence partout dont en France, elles prolifèrent.

    En Syrie, l’armée syrienne dite libre et d’autres, sont des créations terroristes, créées, formatées et armées par le dit Occident.

    Certes une opposition réelle au pouvoir et régime syrien existe, il faut savoir qu’elle est minoritaire, Elle est prise en compte positivement par le pouvoir syrien, et elle n’a rien à voir avec les objectifs des sus nommés !

    ——————————————————————-

    Nous ne nous privons pas, de joindre ces quelques profondes, judicieuses et pourquoi pas prémonitoires citations du grand écrivain français, que fut François René de Chateaubriand (1788-1848) :

     » – Les moments de crises produisent un redoublement de vie chez les hommes.
    – La liberté qui capitule ou le pouvoir qui se dégrade, n’obtient point merci de ses ennemis.

    – Le monde ne saurait changer de face sans qu’il y ait douleur. Mais encore un coup, ce ne seront point des révolutions à part ; ce sera la grande révolution allant à son terme.
    Les scènes de demain ne me regardent plus ; elles appellent d’autres peintres : à vous messieurs.  »

    F.R. de Chateaubriand avait non seulement un immense talent d’écrivain, mais il a souvent vu loin et juste, Il a écrit cette dernière citation le 16 novembre 1841, en final de ses Mémoires d’outre-tombe.

    S’il y avait à choisir parmi les femmes, il est certain que chez George Sand il y du bon grain à moudre : Comme Dans « Horace », par exemple, remarquablement peu recommandé.
    Tout bien réfléchi, les peuples ne peuvent passer outre, la nécessité de trouver et de mettre en selle, leurs propres leaders et organisations politiques… Il y a urgence !

    Un autre monde existe…
    A nous citoyens du monde !
    Chaque être humain, doit pouvoir transmettre le flambeau des valeurs profondes de l’humanité ; celles enfouies en espérance au plus profond de chacun, ne pourront jamais être éteintes complètement et définitivement.
    Courage, intelligence, confiance ! La flamme renaîtra toujours, en dépit des obstacles existants, en accompagnant un niveau supérieur de civilisation.
    Nous nous devons bien ça, nous le devons à notre espèce, à ceux qui, espérons-le nous survivront, à notre planète, à cet univers auquel nous appartenons.
    Si beau, si fantastique, si mystérieux, que nous découvrons peu à peu en même temps que nous-mêmes.
    Jusqu’où ? Voilà la grande aventure !

    1794 2015
    Passons à une étape supérieure
    * Le 27 juillet 1794, Thermidor a marqué le glas d’une expérience et espérance populaire, potentielle à l’époque, urgente, nécessaire et possible à la nôtre, pour instaurer le capitalisme, qui nous a conduit où nous en sommes et qui mène maintenant l’humanité à sa disparition, rapidement par le pire et l’horreur généralisés.
    OMAV
    Organisation Mondiale à Venir
    A venir, après avoir défini les objectifs et nous être donnés les moyens
    2004-2015
    ——————————————————-
    Pour en finir avec les chemtrails
    Appel aux habitants des Ulis et du monde entier
    Les populations de nombreuses régions de la planète, dont celles des Ulis, sont depuis plus de dix années, fréquemment soumises à d’intenses pulvérisations de particules gravement toxiques, mortelles même pour certaines. Elles sont contenues dans les traînées particulières nommées chemtrails, de certains avions volant à haute altitude, équipés pour accomplir ce qui n’est rien d’autre qu’un génocide planétaire, un crime contre l’humanité entière !
    Il est impossible que ces actes barbares, aient pu échapper à l’attention des populations, soit aussi bien sûr, à celle des autorités, politiques et autres à tous leurs niveaux. Ces actes significatifs de la gravité de la situation mondiale, doivent être dénoncés et cesser immédiatement pour toujours.
    Les populations doivent avoir l’exigence que les auteurs de ces crimes et de tant d’autres contre l’humanité, qui sont les plus hauts responsables du système capitaliste, soient désignés, reconnus, mis hors d’état de nuire, jugés et condamnés comme il se doit.
    Soyons clairs, le capitalisme, principe de déchéance de l’humanité, par les pires moyens, partout accapare, exploite et détruit la vie. Nuisible et obsolète, Il doit être combattu, battu et remplacé par une autre société !
    Partout, les organisations politiques et autres, leurs adhérents, les élus, tous ceux qui réprouvent ces horreurs, doivent-être sollicités.
    Leur intérêt fondamental, est de se prononcer et d’intervenir sans attendre.
    Seuls, l’engagement de chacun et l’action collective, organisée et conjuguée dans le monde, permettra de sauver la vie sur terre, actuellement menacée !
    En ouvrant des perspectives d’avenir enfin positives, pour ses habitants.

Les commentaires sont fermés.