World Tribune: 200 drones du Hezbollah contrôlent les frontières syriennes

drone Hezbollah200 drones du Hezbollah surveillent les frontières libano-syriennes, c’est ce qu’a rapporté le journal américain The World Tribune.

Selon cette source qui cite des sources proches de la Résistance, les frontières communes entre la Syrie et le Liban sont soumises au strict contrôle des drones du Hezbollah qui y mènent des patrouilles 24 heures sur 24.

« Une technologie iranienne a été utilisé dans la fabrication de ces drones « , ajoutent ces sources qui disent les avoir vus survoler la vallée de Bekaa.

Rappelons que le Hezbollah avait lancé le 6 octobre 2012 un drone, de fabrication iranienne et assemblé par des techniciens du Hezbollah, au dessus des sites israéliens.

L’appareil, baptisé Ayoub, après avoir décollé du territoire libanais, avait traversé des centaines de kilomètres sans obstacle ni problème technique, survolant la mer avant de survoler les territoires palestiniens occupés (entité sioniste).

Il a pu survoler des sites israéliens sensibles, notamment les installations gazières et pétrolières, avant d’être intercepté et abattu a proximité de la région de Dimona ou se trouve le réacteur nucléaire, dans le désert de Naqab.

Le Hezbollah accuse à nouveau « Israël«  d’espionner le Liban

Liban/Commission parlementairePar ailleurs, le député Hassan Fadlallah a accusé de nouveau jeudi l’entité sioniste d’espionner le Liban, y compris les ambassades et la force intérimaire de l’ONU dans ce pays.

Lors d’une conférence de presse, Hassan Fadlallah a affirmé qu' »Israël » avait installé des stations d’écoute à la frontière avec le Liban, pour espionner « ce pays, ses habitants, les ambassades qui s’y trouvent ainsi que les forces de l’ONU (Finul) présentes sur son territoire ».

Le député qui parlait à l’issue d’une réunion conjointe des commissions parlementaires des Affaires étrangères et des télécommunications sur ce dossier, a indiqué que l’entité sioniste espionnait le réseau libanais de télécommunications et l’internet, ajoutant que les ambassadeurs des pays membres permanents au Conseil de sécurité de l’ONU et ceux des pays participant à la Finul avaient été invités à cette réunion pour un débriefing.

Des responsables libanais et des dirigeants du Hezbollah ont à plusieurs reprises accusé Israël d’espionner leur pays et annoncé la découverte de matériel d’espionnage installé par l’entité sioniste le long de la frontière libanaise.

En 2009, les autorités libanaises avaient lancé une vaste opération contre les réseaux d’espionnage israéliens. Plus de 70 personnes avaient été arrêtées, dont des policiers et des membres des forces de sécurité équipés de matériels de surveillance et de communication dernier cri.

Source:

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=142668&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=23&s1=1

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Share